Slider

L’aspiratrice excavatrice

L’aspiratrice excavatrice, appelée aussi camion aspirateur, est encore peu connue actuellement, mais connaît de plus en plus de succès dans le secteur des travaux publics et de l’industrie, notamment dans les travaux de terrassement.

Elle peut aspirer une large variété de matériaux (terre, débris, gravats, etc.), même ceux de taille importante. Elle est pourvue d’une benne et d’un tuyau d’aspiration.

Les terres sont aspirées par la machine, transitent à travers le tuyau dont la longueur peut atteindre une centaine de mètres, puis sont déversées dans la benne. Lorsque la benne est pleine, on procède à sa vidange par basculement latéral.

Un seul opérateur suffit pour la mettre en place et contrôler son utilisation. La machine, grâce à ses longs tuyaux, peut atteindre tous les types de chantiers, même ceux les plus complexes et difficiles d’accès.

Les avantages du terrassement par aspiration

Les chantiers de terrassement dans les milieux urbains (exemple : creusement de piscine dans la cour d’un bâtiment) figurent parmi les plus complexes, surtout en terme d’accès. Grâce à la technique de terrassement par aspiration, ces interventions s’en trouvent facilitées. Nombreux sont les avantages du terrassement par aspiration :

  • Il permet d’effectuer des travaux là où les autres matériels (mini-pelle, etc.) ne peuvent intervenir à défaut d’accessibilité ou à cause de contraintes techniques.
  • Il évite le recours à des outillages manuels dans les endroits les plus restreints.
  • Il n’y a pas de risque d’endommagement des câbles et conduites (eau, gaz) souterraines.
  • La machine est peu bruyante comparée aux appareils traditionnels, le niveau sonore ne dépasse pas 82 décibels.
  • Les dimensions des fouilles sont considérablement réduites.
  • L’intervention s’effectue de manière rapide et efficace.
  • On peut réaliser des excavations sans endommager les racines des arbres qui se trouvent à proximité.
  • Les filtres de l’appareil empêchent l’émission de poussière sur le chantier.